Thíra (Santorini)

Greek National Tourism Organisation
Dionysiou Areopagitou Street 18-20
GR-11521 Athens
Tél. +30 210 331 0392
Fax +30 210 331 0640

Most scenic island of the Cyclades, with its villages built on top of the cliff overlooking the volcano caldera. Overcrowded and rather pricey but really worth the trip! Many vineyards, producing outstanding wines.

On a tendance à l'appeler Santorin, en grec Σαντορίνη, mais son vrai nom est Thíra (Θήρα) et c'est la plus grande et la plus peuplée du petit archipel volcanique qui porte le nom de Santorin.

Thíra et Thirassía, ainsi qu'Aspronissi, Néa Kaméni et Paléa Kaméni (toutes trois inhabitées), sont les vestiges d'une ancienne île partiellement détruite vers 1600 av. J.-C. lors d'une éruption volcanique qui «explosa» littéralement l'île d'origine.

Santorin constitue l'une des principales destinations touristiques de la Grèce, avec ses villages blancs à coupoles bleues perchés au sommet des falaises, ses panoramas sur les autres îles et la caldeira, ainsi que pour ses sites archéologiques, notamment ceux de la ville antique de Théra et d'Akrotiri où furent retrouvées des ruines minoennes.

L'archipel de Santorin, c'est aussi un vignoble unique au monde. Thíra est si aride qu'elle a échappé au phylloxéra qui a détruit les vignes européennes au XIXe siècle: le puceron responsable de l'épidémie ne pouvait tout simplement pas survivre dans un biotope pareil!

La pauvreté du sol (80% de sable et 10% de cendres volcaniques) et son acidité ne permettent que la culture de cépages très anciens tels que l'Assyrtiko (blanc) et le Mavrotragano (rouge), au rendement très faible (10 à 20% du rendement de la vigne française), avec des pieds qui ont parfois entre 40 et 100 ans d'âge. C'est à Santorin que la notion de «vieilles vignes» prend tout son sens!

Poussant à même le sol sans tuteur, les pieds sont plus espacés que partout ailleurs à cause de la sécheresse du sol. Leur principale source d'eau est la rosée et la brume marine et ils sont disposés en corbeille, à l'abri du vent. Et de cette aridité saharienne, on tire de fabuleux nectars!