Kéa (Tziá)

Greek National Tourism Organisation
Dionysiou Areopagitou Street 18-20
GR-11521 Athens
Tél. +30 210 331 0392
Fax +30 210 331 0640

Close to the mainland, a beautiful but little known island. Rather difficult to access, as the ferries serving it start from the port of Lavrio (south of Attica), far from Athens and Piraeus.

Kéa (Η Κέα) était connue dans l'Antiquité sous le nom de Céos (Κέως) mais les Grecs l'appellent plutôt Tziá (Τζιά). C'est l'île des Cyclades la plus proche de l'Attique, à 12 milles marins du cap Sounion seulement.

Elle est pleine de charme mais plutôt méconnue des touristes étrangers parce que, malgré sa proximité du continent, elle est paradoxalement difficilement accessible: on ne peut l'atteindre que depuis le port de Lavrio, au sud de l'Attique, et il faut compter 2h de trajet en bus depuis le centre d'Athènes pour y arriver!

A Athènes, les bus KTEL pour Lavrio partent de Pedion Areos (métro M1, station Victoria, puis suivre la rue Heiden). Autant dire que, même si le trajet en ferry Lavrio-Korissia (port de Kéa) ne dure qu'une heure, il faut presque compter une journée entière pour atteindre l'île depuis Athènes!

Depuis l'aéroport Eleftherios Venizelos, un bus part en principe toutes les heures pour Markopoulo (à peu près à mi-chemin), où l'on doit prendre un 2e bus pour Lavrio...

Kéa se mérite, donc, mais l'île en vaut la peine. Sa capitale est le beau village de Ioulis (ou Ioulídha), construit à l'intérieur de l'île et en hauteur, comme beaucoup de villages des Cyclades, par crainte des pirates. Ne manquez pas de faire le tour du Kastro avec ses vues plongeantes et surtout d'aller voir le Lion de Kéa, une sculpture plutôt exceptionnelle.

Le lion est une des plus anciennes sculptures monumentales de Grèce. Il mesure 9m de long sur 3m de large, il remonte à 600 avant notre ère et il est admirablement conservé. La légende dit qu'il fut sculpté pour remercier Zeus d'avoir débarrassé l'île de nymphes qui avaient la sale habitude d'en tuer les femmes. On l'atteint par une jolie balade de 15min à flanc de coteau, qui passe sous un superbe cimetière ancien.

A visiter également, le port de Korissía (ou Livádhi), où arrivent les ferries, le village de pêcheurs de Vourkari, fréquenté par les voiliers de plaisance, et la jolie baie d'Otzias, tout au nord de l'île.

De jolies plages un peu partout sont accessibles à pied, à VTT ou en 4x4. Au sud-est de l'île, ne manquez pas la jolie balade vers les ruines de Karthea et les plages de Kaliskia et de Poles, mais prévoyez de l'eau et une protection contre le soleil! Karthea fut en 600 avant J.-C. une des 4 cités indépendantes de Kéa et on y voit les ruines des temples d'Athina et d'Apollon.

Quant au village de Koundhouros, sur la jolie baie de Kaviá au sud-ouest de l'île, c'est en 2012 une zone en plein développement qui deviendra une magnifique station balnéaire mais qui ressemble encore à un vaste champ de ruines avec ses dizaines de villas et d'hôtels en construction!