Un peu d'histoire

Les Cyclades (en grec Κυκλάδες) comprennent environ 250 îles, îlots et îlots-rochers, dont seuls 24 sont habités. On les appelle Cyclades car elles forment un cercle (en grec ancien κύκλος) autour de Délos, île sacrée durant l'Antiquité.

Les premières traces d'activité dans les Cyclades remontent à 13 000 ans mais les habitats permanents les plus anciens connus datent du Ve millénaire av. J.-C. Durant le néolithique, les Cyclades connurent une grande prospérité, en partie grâce à l'obsidienne, dont Milos était une des principales sources.

Au cours du IIIe millénaire av. J.-C., les îles abritèrent la civilisation cycladique, célèbre pour ses idoles de marbre, puis, un millénaire plus tard, elles furent occupées par les Crétois de la civilisation minoenne. Elles passèrent ensuite sous la domination des Mycéniens, des Doriens, puis des Ioniens qui arrivèrent au Xe siècle av. J.‑C. et créèrent 3 siècles plus tard le grand sanctuaire religieux de Délos.

Les Perses tentèrent de s'emparer des Cyclades en 490 avant notre ère mais les îles passèrent de main en main au fil des siècles. Athéniens, Macédoniens, Rhodiens, Romains s'y succédèrent durant toute l'Antiquité...

Les Goths et les Scythes ravagèrent l'archipel au IVe siècle après J.-C. et, lors de la division de l'Empire romain à la fin du siècle, les Cyclades passèrent à l'Empire byzantin qui les conserva jusqu'au XIe siècle, ce qui ne les empêcha pas d'être dévastées par les Slaves au VIIIe siècle, puis pillées par les Sarrasins en 821, qui s'installèrent en Crète d'où ils menèrent des raids pendant plus de cent ans.

En 1204, la IVe Croisade s'empara de Constantinople, les vainqueurs se partagèrent l'Empire byzantin et la souveraineté sur les Cyclades échut aux Vénitiens, qui annoncèrent qu'ils laisseraient la gestion des îles à qui serait capable de s'en emparer pour eux. Cela suscita bien des vocations et de nombreux aventuriers armèrent des flottes, s'emparèrent des différentes îles et y créèrent une constellation d'Etats féodaux.

A partir de 1537, Barberousse prit les îles pour les Turcs, qui se contentèrent de les gouverner de loin car, systématiquement, des pirates chrétiens enlevaient cadis et beys pour les revendre à Malte! Cette domination ottomane fut mal vécue et les Cyclades furent de tous les soulèvements importants, comme en 1770-1774 lors du passage des Russes de Catherine II, partis en guerre contre l'Empire Ottoman dans le but de rétablir un royaume grec avec Constantinople pour capitale.

Finalement, les Cyclades furent définitivement intégrées à ce qui allait devenir la Grèce moderne à l'issue de la guerre d'indépendance contre l'Empire ottoman (1821-1830), ponctuée par le Traité de Constantinople de 1832.